Conte de science-fiction n° 1 : extrait du livre APO

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur Play ou le télécharger en cliquant sur ce lien.

Cet extrait du chapitre 2 du livre APO, téléchargeable en bonus, évoque ce qui distingue la nature humaine dans la trace que notre espèce laisse dans l’Univers Flirt (hommes).

Pour lire le texte en même temps, ou à part, il suffit de télécharger le bonus Pouce levé, en me laissant votre adresse e-mail, et de vous reporter à la page 8 du pdf du bonus, page 23 du livre APO téléchargeable ci-dessous Clignement d'œil.

Publié dans podcast | Laisser un commentaire

Apocalypse sur l’Univers (11) : tout est mémoire

Cet article ne peut se comprendre qu’après avoir compris les 10 premiers articles de cette série…

Tout est mémoire

Toute chose se rétractant et laissant une trace ondulée presque immobile dans l’infiniment grand, on peut dire que tout est mémoire. Le Soleil offre la trace de sa vie à l’Univers qui l’entoure et qui en garde la mémoire.

Les riens infiniment petits dans le vide infini, attirant en eux la trace ondulatoire, la rétractant, l’étirant, la décalant dans le temps, on peut dire qu’ils sont aussi la mémoire de leur environnement.

Tout est mémoire dans l’infiniment grand, comme dans l’infiniment petit.

Tout n’est que mémoire.

Pourra-t-on lire un jour cette mémoire, cet enregistrement du réel ?

Nous le souhaitons, car, cette vérité là, ne sera pas falsifiable.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Apocalypse sur l’Univers (10) : l’équilibre gravitationnel

La Terre surfe sur la lumière et la trace laissée par le Soleil dans sa rétractation (voir article précédent) Île déserte. Le Soleil la pousse vers l’extérieur SoleilAccolade gauche, mais la rétractation de la matière noire et la poussée ondulatoire de l’Univers extérieur, ainsi que la propre trace laissée par la Terre dans sa rétractation, maintiennent la Terre, fort heureusement pour nous, approximativement ni trop loin ni trop près du Soleil Rose rouge.

La Terre est poussée dans les deux sens, vers le Soleil et vers l’extérieur Accolade gauche Glaciale Accolade droite.

La position de la Terre est en équilibre entre ces deux poussées Confus.

Equilibre gravitationnel

Le Sahara éloigne la Terre du Soleil

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Apocalypse sur l’Univers (9) : le surf astrophysique

Chaque molécule, chaque atome, chaque électron, etc., en se rétractant, laisse une trace ondulatoire (voir articles précédents) Arc-en-ciel. Il en est de même des astres Soleil. OOooh !

Surf astrophysique

La trace ondulatoire de tout objet va à l’encontre de la rétractation universelle.

Cette trace ondulatoire contrarie la rétractation de la matière noire. Elle repousse…

Cette trace ondulatoire a plus ou moins d’impact, selon l’angle par lequel elle frappe Surpris.

Plus on la prend de biais, plus la vague est longue et donc grosse…

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Apocalypse sur l’Univers (8) : l’osmose par le vide relatif

Entre deux atomes Confiant un secret ou entre deux molécules Confiant un secret se crée un vide relatif car ces deux éléments forment un obstacle temporel Horloge à la contraction de la matière noire et à la poussée ondulatoire de l’Univers extérieur Île déserte (voir les articles précédents).

Osmose1

Un truc, ça s’y glisse et s’y cale

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Apocalypse sur l’Univers (7) : le muscle animal astrophysique.

Si on augmente la trace immobile laissée par un objet dans sa rétractation (voir articles précédents), cet objet “repoussera” les objets proches Accolade droite Accolade gauche.

En, fait, les objets proches seront un peu retenus dans leur précipitation vers l’objet émetteur. L’impression donnée sera un éloignement alors qu’il ne s’agit que d’une rétention Soleil. Ainsi le rayonnement solaire nous retient.

Comment augmenter cette trace ? Par exemple en excitant les électrons Éclair

Augmentation de la trace ondulatoire

augmentation de la trace ondulatoire

L’animal se sert de la force ondulatoire de l’Univers

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Apocalypse sur l’Univers (6) : la capillarité dans la nature.

La sève monte toute seule dans les plantes Rose rouge. L’eau monte toute seule dans un Sopalin.

Ce phénomène appelé capillarité n’avait pas trouvé d’explication aux yeux d’Albert Einstein Pour rire. Pourquoi le liquide défie les lois de la pesanteur Pensif ?

Parce qu’on ne comprenait pas, jusqu’à ces présents articles Clignement d'œil, ces lois.

plante

Les belles plantes sucent-elles ?

Créer un obstacle temporel pour créer un vide relatif

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire