Commentaire de comment taire

J’ai posté récemment sur un réseau social le commentaire ci-dessous.

Ce qui est embêtant avec ce genre de bestiole, c’est l’interprétation qui pourrait en être faite.

Question : l’expression ci-dessus recopiée ci-devant, “ce genre de bestiole”, concerne-t-elle le commentaire ou le réseau social ?

Quelle est « votre » réponse ?

Là est toute la question, en rappelant, que le mot question servait au Moyen Age à désigner la torture pendant l’interrogatoire ou plutôt, l’interrogatoire pendant la torture. Une variété de pillage ou un pillage de variétés. Bref ! L’interrogatoire ou la torture ?

« Las est tout…, eux, la question ! » en rappelant que l’on doit faire la liaison dans cette relecture : « là est out las, question » à  lire comme « là est tout, euh… Là, question ? ».

Méditons un peu ! Mais dit-on un p’euh, non ?

Le dit commentaire :

“Le rapport entre votre vidéo et le commentaire suivant ne vous semblera probablement pas évident au premier abord.

Pour vous, la gravité est-elle plus prégnante à l’équateur ou aux environs de 45 ° de latitude (nord évidemment) ? Pour moi, la gravité a plus de « pression » à 45° qu’à l’équateur qui bénéficie d’une force centripète bien plus élevée.

A propos de la force centripète : https://www.youtube.com/watch?v=4jN3esqoDJ0

Pour vous, l’équateur (on sait que les peuples actuellement majoritaires en Afrique du Sud en viennent et Vienne est au sud de Blois…) est-il un haut, un sommet (en toponymie, un Po, un Puy, un Peu, un Pé, un Mont, voire une Barre, ou un Bar, etc. où se sont en général placés les esclavagistes, dans leur château, leur oppidum ou leur camp retranché) d’un point de vue gravitationnel ?

Je repose la question sans complément : Pour vous l’équateur terrestre, est-il un haut, un sommet, d’un point de vue gravitationnelle ?

Pour moi la réponse est oui. Un sommet entraîne une moindre gravité, c’est-à-dire par rapport à nous des « trous » à remplir et qui se remplissent tout seul.

Pour faire simple et mieux comprendre il faut prendre l’exemple de la chambre de décompression. Si un plongeur venant du Nord, d’une gravité plus forte, se présente au Sud, gravité plus faible, il aura des bulles d’air dans le sang par le phénomène de la décompression. C’est un peu spirituel comme comparaison.

Si la gravité à l’équateur est moindre, cela veut dire qu’une vague en provient, mais est compensée par autre chose (qu’il serait trop complexe d’expliciter ici) : Bref, « des vagues et des contre vagues » pour reprendre une de vos expressions de cette vidéo.

il n’y a, bien sûr, aucun rapport avec des techniques de prédations.

Quand on chie, la merde, cela tombe…

Comme la Terre tourne d’Ouest en Est, la pression gravitationnelle de l’Est est évidemment, temporellement plus forte qu’à l’Ouest.

Enfin bon. On est là pour raconter n’importe quoi. Non ? (label ONG ; voir un article précédent)”.

Remarque personnelle : le français est une longue tellement ancienne et donc tellement élaborée qu’il lui faudrait un support à multiples dimensions. Non ? N’ont ? Noms ?

Vive la F’rance ! Rend ce…

Raies aux sociaux, ou, Ré aux sots si hauts, ou,  ré au sosie haut ?

Excusez-moi du Peu, je zozote quelque peu à cause de quelques dents en mou. Hein ?

Excusez du Peu, je suis quelques Peu sourdingue à cause de l’EN (Ensemble Négatif, synonyme de trou noir), oui l’haine.

Etc., M’en faim…

Sancerre (Cher), s’en sert, sang serre, sang sert, sans cerf, sens air, etc…

Sancerre (département républicain du Cher)

Sancerre, Jules César et le SPQR s’en sont servis, l’Église catholique et romaine s’en sert, mais aussi les SPORtifs…

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *